Fabrice's web : CV · Blogs (⇢ Madrid · ⇢ Science · ⇢ Everything)

Mon blog en Français.

Rodrigues et le conventionnel G

Je faisais, avant noël, un parallèle entre les révolutionnaires de l'Ancien régime et ceux de la république néolibérale d'aujourd'hui, entre les sans-culottes et les gilets jaunes. S'il est bien une figure que j'ai oubliée lors de cet exercice—je veux dire, une figure notable (?!)—s'il est un personnage qui semble s'imposer comme une évidence des événements, l'une de celles à propos desquelles Hugo déclamait

La révolution a eu beaucoup de ces hommes proportionnés à l'époque

s'il est un nom qui s'écrit déjà au côté de ses actes et de ses paroles dans les annales de l'Histoire, c'est Jérôme Rodrigues.

→ continue reading...

Jusqu'où fermer les yeux?

Jules Renard disait que s'il devait revivre sa vie, il n'y changerait rien. La seule différence, c'est qu'il ouvrirait plus grand ses yeux. Proust en quête de temps perdu écrivait que le seul véritable voyage, ce n'est pas d'aller vers de nouveaux paysages, mais d'avoir d'autres yeux. Quand on a tout perdu, l'on dit qu'il ne nous reste plus que les yeux pour pleurer. Et pour désigner ce qui nous est le plus précieux, ou le plus fragile, ou les deux à la fois, l'on dit aussi que l'on y tient comme à la prunelle de ses yeux. C'est d'ailleurs une expression que, sans surprise, l'on retrouve par delà les cultures sous une forme ou une autre: querer como a las niñas de sus ojos, to be the apple of one's eye, è la luce dei miei occhi, etwas wie seinen Augapfel hüten... Il semble que ce ne soit qu'en France, en revanche, que la police et le pouvoir aient pensé à cette méthode moderne de décourager les révoltes populaires: en crevant les yeux.

→ continue reading...

Chouard et Robespierre

Nous vivons peut-être une période historique de l'Histoire de France, et par là même, de l'Histoire du monde, tant les révoltes hexagonales ont une propension à s'étendre sur le globe. Les tensions entre le monde d'hier, celui des nations pétries de leur specificités culturelles, et celui de demain, du mondialisme tirant à l'uniformité des droits et des devoirs de chacun, ces tensions là semblent tirailler les sociétés et les peuples au point de la déchirure. Il y a des craquellements aux quatre coins du monde. Mais à chaque fois, un rafistolement suffit pour que ça tienne encore un peu. Si rupture il doit y avoir, il ne serait pas surprenant qu'elle vienne de France, le pays du coq Gaulois, «le seul oiseau qui peut chanter les pieds dans la fange».

→ continue reading...

L'affaire Grégory

Il y a eu deux tragédies hors de toutes proportions dans les faits divers de France, qui, en marge de l'Histoire, narrent d'autres histoires peut-être plus poignantes encore que celle qui trame un destin national. L'une est une fiction, ce sont les Misérables de Victor Hugo. L'autre semble être moins réelle encore, c'est l'affaire Grégory.

→ continue reading...

Mort pour la France

C'est le premier anniversaire de l'armistice de la Grande Guerre qui sera commémoré sans poilu. Une page se tourne encore...

→ continue reading...

C'était l'histoire d'un mec

Coluche est mort il y a 25 ans.

→ continue reading...